Voilà une date incontournable. Habitant de Nîmes et du Gard, touristes de passages, tous se donnent rendez-vous pour les férias de Nîmes organisées pendant le week-end de pentecôte. 5 jours de folie, de musique, de corridas, de spectacles  et de bonne humeur se succèdent dans un esprit de partage et de convivialité.

A cette occasion, la ville de Nîmes mets son costume de lumière et plus d’un million de visiteur s’en donnent alors à cœur joie pour chanter et danser au rythme du flamenco et des bodegas. Sans oublier l’incontournable  lâché de taureaux dans les rues de Nîmes et la course camarguaise organisée dans les arènes. La feria de Nîmes est un événement tauromachique majeur en Europe qui n’a pas à rougir des plus grandes corridas d’Espagne et de Séville.

Comment profiter au maximum de la feria ?

Ce qui souhaitent vivre une expérience inoubliable peuvent déjà réserver sur leur agenda culturel leur  week-end de pentecôte pour venir du coté de Nîmes. Pour vous aider à réussir votre feria, quelques endroits et événements importants sont à ne pas manquer.

  • Les bodegas où il faut être lors de la feria nîmoise de pentecôte

La bodega est un mot espagnol qui signifie « caveà vin ». Pendant ces quelques jours des dizaines de   concerts de flamenco y voient le jour (et la nuit !) et les spectateurs deviennent au son des guitares de véritables danseurs. L’ambiance est assurée !

Sans exhaustivité et pour guider vos pas voici une petite liste de 3 bodegas qui valent bien plus qu’un petit  coup d’œil.

– Bodéga Pépé de Montijo (13 rue Bigot)

-Col y Toros (10 rue Tenedat)

-Del Pilar (10 rue de l’horloge)

Bien entendu la feria est aussi une fête de rue. En vous promenant au cœur du quartier de l’Ecusson, vous pourrez découvrir une atmosphère typique et unique. Les petites bodegas s’enchainent, on y entre prendre un verre et on en ressort comme dans un moulin et ainsi de suite. Emotions fortes garanties.

  • La tauromachie au cœur de la feria

La tauromachie on aime ou pas mais elle ne laisse jamais indifférente. La tradition de cet art qui consiste à affronter un taureau repose avant tout sur un principe moral : celui de montrer au peuple que seule la raison peut vaincre la force et la brutalité.

Les corridas de Nîmes sont célèbres. Les meilleurs toreros du monde sont invités et les taureaux sont exclusivement camarguais. L’événement principal se déroule généralement le samedi après midi. Il est vivement conseillé de réserver  son billet car les 25000 places de l’arène sont prises d’assaut. En cas de rupture de billets, il est possible de tenter sa chance pour les corridas du dimanche et du lundi. Tout se joue dans un mouchoir de poche (rouge !) et les premiers arrivés sont certain d’avoir les meilleures places.

C’est dans un décor sorti tout droit d’un péplum que ce colisée miniature reprend alors son vrai caractère.