Dans la région Occitanie et précisément dans le département du Gard, se trouve une ville nommée Alès. C’est dans cette ville où vous trouverez la mine témoin d’Alès. Ce site minier considéré comme la rétrospective de l’activité charbonnière du bassin minier d’Alès et l’ouvrage d’art minier unique de la France a vu le jour après la deuxième guerre mondiale bien que ses premiers gisements ont étaient découverts en 1230 et que beaucoup de choses comme la révolution industrielle ont occasionné son exploitation.

 

Histoire de la mine témoin d’Alès

Vu que la France a vu son économie tomber au bas de l’échelle après la deuxième guerre mondiale, son redressement était l’objectif que plus de 22 000 mineurs cévenols voulaient atteindre avec l’extraction d’environ 2,4 millions de tonnes de charbon. Elle a fonctionné de 1945 à 1968, durée pendant laquelle, plusieurs générations de mineurs cévenols se sont succédé dans ses galeries pour l’apprentissage du métier de mineur. Actuellement, la Mine témoin d’Alès un endroit de mémoire sociale et industrielle unique et exceptionnelle.

 

A l’intérieur de la mine

Dans le site de la mine témoin d’Alès, retrouvez les galeries qui montrent la façon difficile et rigoureuse dont les mineurs ont fait preuve pour extraire le charbon, l’ascenseur qui permet de descendre sur la mine et le chevalement qui surmonte tous les puits de la mine.  Dans les galeries, le parcours est commenté de bout en bout et vous verrez quatre chantiers qui caractérisent les périodes importantes et qui présentent les techniques et les matériels utilisés pendant ces périodes concernant l’abattage, l’évacuation, le soutènement et la sécurité. Il y règne une ambiance de fond. Après votre visite, vous pouvez gratuitement vous rafraîchir au niveau de l’aire de pique-nique aménagée gratuitement pour les visiteurs de la mine sous les pins. Vous y verrez des machines à friandises, des boissons fraiches et des boissons chaudes. Cette aire de pique-nique a une capacité d’accueil de 30 personnes et est laissée à la responsabilité des visiteurs.

 

Autour de la mine

A 300 m de la mine se trouve le musée Pierre-André Benoît qui est aussi une bibliothèque de collection d’œuvres d’art moderne et contemporain au niveau du Château de Rochebelle à Alès. D’autres musées situés à partir de 2 km de la mine peuvent être visités, de même que la ferme aux abeilles. Vous pouvez aussi à votre retour faire un petit passage au parc national de Cévennes.

 

La mine témoin d’Alès est ainsi un endroit où on découvre le courage et l’abnégation qu’avaient les personnes qui tenaient vraiment au redressement de leur pays qui était dans le déclin après 6 années de guerre. Les visiteurs en sortent  étant satisfaits des personnes qui ont fait de la France ce qu’elle est devenue aujourd’hui sur le plan économique.