La petite Camargue à cheval sur le département du Gard et de l’Hérault est un espace naturel protégée compris entre le petit Rhône et  le Vidourle coté ponant. Ce territoire est  donc situé à l’ouest de la Camargue. Traditionnellement terre d’élevage pour les taureaux, la petite Camargue abrite une faune et une flore exceptionnellement riche et variée.  La richesse de la végétation s’explique en partie par la présence d’eau douce et d’eau marine. Les végétaux halophiles c’est-à-dire qui s’accommodent des eaux salines sont sur ces terres bien heureux. La salicorne, herbe buissonneuse et comestible, est très répandue ainsi que la saladelle et lavande de mer qui forment comme de grands  tapis végétaux. De nombreuses autres variétés de petits arbustes caractérisent ce biotope comme l’oyat, le raisin de mer, le chardon bleu ou l’ail petit moly.

La petite Camargue est une étape pour beaucoup d’oiseaux migrateurs. 250 espèces au rythme des saisons marquent  ici une halte migratoire pour se reposer et se nourrir avant de continuer leur route vers le nord.

En hiver, ce sont des milliers de canards sauvages qui viennent se reproduire et profiter de la douceur du climat.

Mais l’espèce animale  roi est bien sûr le taureau sauvage. Présent depuis des siècles, ils vivent en troupeau (manade) sur des terres non cultivées.

Enfin pour finir de dresser le tableau naturel des paysages de la petite Camargue, il  faut bien entendu évoquer les rizières. Les sols sablonneux et le climat chaud du Gard sont propices à la culture du riz. Son intérêt est double. C’est d’une part un riz alimentaire de qualité et une solution naturelle pour dessaler les sols afin de faire vivre un maximum de culture (blé, tournesol, colza, sorgho, ect..).

Quelques idées touristiques pour découvrir la petite Camargue

Les amateurs de nature sauvage et bien préservée trouve facilement leur bonheur en petite Camargue. Cet espace naturel de 215 hectares est un magnifique terrain de jeu pour les randonneurs De multiples activités sportives et culturels sont aussi facile à organiser.

Niché au cœur des communes De Vauvert, Le cailar et Beauvoison, c’est un réseau de 117 km avec des sentiers balisés qui invitent les marcheurs à découvrir les splendeurs de la région. Les offices du tourisme du Gard mettent à disposition à la vente deux cartoguides couvrant l’ensemble du réseau : le cartoguide « Saint Jacques » et le second « coteaux des costières ».

Le village et lieu dit de l’Espiguette sur la D62B est un point de départ à privilégier. Un parking est disponible pour stationner et la randonnée de deux heures est sans difficulté.

  • Partir à cheval à travers les entiers

Le cheval est toujours un moyen de locomotion à part entière dans cette région. Pour découvrir la manade comme le font les gens du pays, l’activité équestre est ce qu’il ya de mieux. A dos de cheval, la petite Camargue vous s’ouvre alors son cœur !

Les centres équestres sont nombreux dans le pays. Avant de sceller et prendre les rênes, il est bon de se renseigner sur le parcours et s’assurer qu’il sorte un peu des sentiers de randonnée.